CIA :: Comité International d'Auschwitz

Stauffenbergstraße 13/14
10785 Berlin
Allemagne

Téléphone: ++ 49 (030) 26 39 26 81
Télécopie: ++ 49 (030) 26 39 26 83

URI: http://www.auschwitz.info/

Navigation par les services:
 
Navigation par les langues:
 
Navigation par les langues:
 
 
 
 

 

Le Secrétaire général Ban Ki-moon a visité le Mémorial d’Auschwitz-Birkenau

Signe contre le racisme et l’intolérance : « Chaque personne compte »

Le lundi 18 novembre, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a visité le Mémorial d’Auschwitz-Birkenau. Le Secrétaire général et sa femme, conjointement avec des élèves polonais d’écoles professionnelles de Bielsko-Biala et des apprentis de Volkswagen de Wolfsburg, ont déposé une gerbe de fleurs devant le mémorial situé au bout de la voie de chemin de fer de Birkenau. Marian Turski, vice-président polonais du Comité international d’Auschwitz et survivant d’Auschwitz, ainsi que Christoph Heubner, vice-président exécutif du CIA, ont accompagné Ban Ki-moon lors de sa visite.

Dans son discours prononcé au Mémorial, Ban Ki-moon a déclaré : « Pour toutes les victimes, affirmons que nous n’oublierons jamais. Pour notre futur partagé, en tant que membres de la famille humaine, acceptons notre devoir commun de construire un monde de paix, de justice, d’égalité et de dignité humaine pour tous. » Le regard dirigé vers le Mémorial, il a ajouté : « Dans ce silence sinistre, nous voyons les restes de vie humaine, nous entendons les cris de l’histoire et de l’humanité. Et tout cela rend d’autant plus évident que chaque vie est précieuse. Chaque personne compte. »

« Auschwitz est comme une lentille grossissante au-dessus du monde ; elle nous montre où le racisme et l’intolérance conduisent lorsque les sociétés ne se défendent pas », a déclaré Christoph Heubner. « Les survivants d’Auschwitz ressentent cette visite du Secrétaire général également comme la reconnaissance de leur engagement pédagogique et politique, au niveau mondial, contre la haine, l’antisémitisme et l’extrémisme de droite. »

Christoph Heubner a d’autre part souligné : « Les Nations Unies donnent aux survivants l’espoir que le monde ne peut plus fermer les yeux devant le génocide et les violations des droits de l’homme. Notamment sur le sol d’Auschwitz et de Birkenau, la nécessité absolue des Nations Unies apparaît clairement ad vitam aeternam. C’est précisément pour cela que les survivants sont profondément reconnaissants au Secrétaire général et à tous les collaborateurs des Nations Unies pour leur engagement. »


Vous trouverez ici le texte du discours du Secrétaire général des Nations Unies en anglais : lire la suite